top of page

26.06.21 | VENTE PUBLIQUE

Maître PETIT

Campagne de communication

Le Philosophe Lisant de Jean-Honoré Fragonard

Conception et réalisation d’une campagne de communication globale pour la vente d’un tableau de Jean-Honoré Fragonard redécouvert par Maître Antoine Petit et authentifié par le cabinet Turquin, experts en tableaux anciens. Adjugé 7.686.000 € le 26 juin 2021 à Epernay.

Détail : 

ORGANISATION d’une conférence de presse à huit clos en retransmission Live pendant la crise sanitaire. CONCEPTION, RÉDACTION, TRADUCTION d’un dossier de presse en français et en anglais. GESTION des relations presse (France et international). RÉALISATION d’une vidéo. CONSEIL sur les achats d’espaces publicitaires. STRATÉGIE social media. CRÉATION d’une scénographie pour une exposition à Drouot. CAPTATION de la vente et envoi d’un format vidéo aux journalistes dans l’heure qui suit la vente. CONSEIL.

Découvrez le communiqué de presse :
2.jpg

Un nouveau tableau vient aujourd’hui s’ajouter au corpus d’un artiste emblématique du XVIII è siècle, Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). Personne n’avait jusqu’alors prêté attention à cette peinture de format ovale représentant un Philosophe lisant, qui était conservée dans la même famille depuis de nombreuses générations. Tirée de l’oubli par le commissaire-priseur Antoine Petit à l’occasion d’un inventaire de succession, elle a été authentifiée par le Cabinet Turquin. Les experts datent cette toile des années 1768-1770, à l’apogée de la carrière de Fragonard, période au cours de laquelle il osera redéfinir son style pictural pour exalter le plaisir de la peinture. Très rares sur le marché de l’art, les œuvres réalisées au cours de cette période sont aujourd’hui les plus recherchées par les acheteurs.

 

Un nouveau tableau vient aujourd’hui s’ajouter au corpus d’un artiste emblématique du XVIIIe siècle, Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). Personne n’avait jusqu’alors prêté attention à cette peinture de format ovale représentant un « Philosophe lisant », qui était conservée dans la même famille depuis de nombreuses générations… Exhumée de l’oubli par le commissaire-priseur Antoine Petit à l’occasion d’un inventaire de succession, elle a été authentifiée par Stéphane Pinta, expert en peinture ancienne au Cabinet Turquin. Les experts datent cette toile des années 1768-1770, à l’apogée de la carrière de Fragonard, période au cours de laquelle il osera redéfinir son style pictural pour exalter le plaisir de la peinture. Très rares sur le marché de l’art, les œuvres réalisées au cours de cette période sont aujourd’hui les plus recherchées par les acheteurs.

1.jpg
fragonnard.jpg
bottom of page