L’unique exemplaire au monde de la casaque de courses aux couleurs de Gabrielle Chanel donnée par Mademoiselle à François Mathet est aujourd’hui cédée par ses fils Hubert et Melchior-François lors de la vente Ader du 2 décembre prochain.

En satin de soie et confectionnée par Hermès, elle porte les inscriptions faites par le garçon de voyage qui accompagne les chevaux lors des réunions de courses, « Mathet » et « G. Chanel » sur la doublure de la toque et la casaque, indications indispensables pour éviter toute confusion entre les couleurs des dizaines de propriétaires au sein de la « cour » Mathet à Chantilly.

La troïka Gabrielle Chanel, François Mathet, Yves Saint-Martin, associée à Hermès, demeure unique, bien qu’éphémère, dans l’histoire des courses de pur-sang en France.

Avec l’achat de Romantica, Gabrielle Chanel avait renoué avec son passé: Etienne Balsan, qui la découvre à Moulins au début du siècle et la surnomme Coco, l’emmène pour la première fois sur un champ de courses à Vichy en 1906 et lui met le pied à l’étrier en forêt de Compiègne où elle chasse à courre. Excellente cavalière, elle continuera de chasser jusqu’à l’entre-deux-guerres en compagnie de ses amants, Boy Capel puis le Duc de Westminster.

L’avocat de Mademoiselle Chanel, René de Chambrun, lui avait présenté son ami de classe François Mathet – depuis quelques années le meilleur entraîneur en France – qui la conseillera pour l’achat de Romantica et amènera la jument alezane, montée par le célèbre jockey Yves Saint-Martin, à la victoire lors du Prix Rouge Rose sur l’hippodrome du Tremblay au mois d’avril 1964, puis lors du Prix Finlande – course préparatoire au Prix de Diane – aumois de mai 1964. Suivra en juin le Prix de Diane qu’elle ne remportera pas, Romantica cessera alors de courir et deviendra poulinière au Haras de Bourgfontaine, propriété de son entraîneur.

Les couleurs de Gabrielle Chanel ont été enregistrées au Bulletin Officiel de la Société d’Encouragement (l’actuelle société France Galop) N°23/63. Elles figuraient encore dans la liste les «Couleurs des Propriétaires » arrêtée au 1er janvier 1970 avec la mention manuscrite en rouge «décédée 10/1/71 ».